18/08/2009

Les peurs : une épidémie psychique?

etienne-revault-corde-en-tete[1].jpg La sécurité, le sida, la grippe aviaire, la grippe pandémique A H1N1. Une cristallisation de la peur des masses qui perdent le don de raison et de réflexion. Toute pensée individuelle est noyée et écrasée par la masse qui impose de manière tyrannique et autoritaire sa doctrine et relayée soit  par l'Etat, soit par un groupe, soit par un lobby. Manipulation et  désinformation sont le lot de l'hystérie collective.

 

Que faire pour raisonner encore un tant soit peu ? Se débarrasser de la surcharge émotionnelle qui paralyse le niveau critique et anéantit la raison.- S'ensuivent slogans, chimères, mensonges, hystérie collective qui se propagent à la manière d'une épidémie psychique.

 

Rassurez-vous ! Toujours,  selon Jung pour tout malade qui sombre dans la folie, il y a dix cas de folie latente qui n'empêche pas l'individu d'être retors et pervers, bien qu'il présente toutes les apparences du normal.

Aucune statistique ne peut renseigner sur la fréquence des psychoses latentes à la nocivité toute particulière et qui affolent les masses. Au sein d'une telle masse ce sont les asociaux qui sont les mieux adaptés, ils reconnaissent tous les signes de la folie et s'y meuvent comme des poissons dans l'eau. Dans cette frénésie fanatique de la déraison collective ils s'y retrouvent à l'aise.

Ces êtres en partie normaux qui véhiculent des pensées nocives sont une source éminemment dangereuse de contamination et d'infection. Fausses rumeurs, fausses informations, manipulation, statistiques tronquées.

Comment résister au danger de contamination psychique comment identifier tous ceux qui ont l'air si normaux et qui paraissent tenir des discours si cohérents et pourtant ?

 

Source de lecture : C.G Jung Présent et avenir

 

23:35 Publié dans sociologie | Tags : jung, peur, h1n1, grippe aviaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.