13/07/2009

Ah sous la burqa ! L'Atlantide engloutie

bandeau_pub_fin.jpg

Il y a de ces haltes imposées qui vous minent le moral. Ainsi, la compagnie Etihad Airways qui vous retient en otage,  une nuit au moins,  à Abu Dabi, dans un cinq étoiles avant de continuer le périple ves l'Asie.  Plantée dans un décor hollywoodien de carton-pâte, face à votre petitesse des immeubles imposants surgissent du désert, frigorifiée par des ventilations qui vous gèlent  l'âme. Vous ne savez que faire de votre temps, vous observez du haut de votre immeuble de 20 étages, les longues limousines dans lesquelles s'engouffrent quelques obèses paresseux qui se traînent d'une limousine à une boutique chic et de la boutique à une autre limousine, chic et luxe , l'argent transpire de partout, mais c'est  surtout d'ennui que l'on transpire.

Soit, il faut bien tuer le temps en attendant de reprendre mon vol le lendemain matin, ayant en horreur le shopping, néanmoins, je me damne et m'engouffre dans "The"  Abu Dabi Mall. Les classiques enseignes mortifères Woolworths, Zara, Versace, Burberry, Louis Vuitton, Channel, Gucci and Yves Saint Laurent s'alignent comme partout ailleurs et puis cette vitrine insensée devant laquelle s'arrêtent quelques groupes de femmes en burqua. Dentelles noires et rouges, string recouvert d'un voile transparent léger comme la bise, aux allures de mille et une nuits, porte-jarretelles en moucharabieh noires , coeurs en diamant strass, papillons en plume rouge, froufrouteries, un monde insoupçonné, érotique, tapageur, le tout très coquin.  Du coup, j'entre dans la boutique pour m'assurer de qui pourrait bien plonger dans cet univers de soie et de dentelles. Les femmes parfumées à outrance, dans un cliquetis d'or,  choisissent quelques sous-vêtements qui jurent avec leur burqa, elles rient entre elles passent à la caisse en déposant leur butin prometteur de quelques nuits coquines.

17206522594a420d8e8fa20.jpg

 

Elles repartent plus lascives et ondulantes que jamais laissant derrière elles une traînée odorante de jasmin et de rose, les yeux hyper maquillés brillent d'un éclat plus intense et on s'imagine un monde englouti sous la burqa, l'Atlantide des désirs enfouis et cachés sous le léger voile qui répond au moindre mouvement du corps imposant du coup un autre regard sur l'érotisme.  Un monde insoupçonné derrière la burqa !

 

 

22:33 Publié dans Voyages | Tags : burqa, abu dabi | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | |

Commentaires

Pas très érotique de s'acheter des strings en dentelles pour finir la nuit avec un de ces "obèses paresseux qui se traînent d'une limousine à une boutique chic", pour le coup, c'est là que les fantasmes finissent dans le kaba. Au moins elles peuvent en rirent entres elles. Mais je vous trouve nonchalante et pudique face à tant d'obscénités autant présentent dans notre ville qu'a AbuDhabi, mais à Genève leurs maris obèses ne font pas les mêmes boutiques !
Sous les burkas et les strings, vous oubliez de dépeindre, les clitoridectomie et autres infibulations aussi très à la mode dans le golf, surtout celles made in geneva, nos gynécos locaux sont devenus avec la pratique, aussi très en vogue chez les obèses.
Bref, à quoi sert de bruler du pétrole dans des avions, y a tout chez nous, chère Madame !

Écrit par : Maurice | 14/07/2009

Finalement, à Genève, à force de ne rien dire, les dentistes vont devoir faire leurs plombages par l'autre orifice !

Écrit par : Maurice | 14/07/2009

Etes-vous sûr qu'ils ne préfèrent pas les jeunes garçons qu'ils demandent à acheter pour une nuit auprès des portiers de grands hôtels, parfois par dépit ils écourtent leur voyage et filent vers le Maroc pour se servir à gogo. C'est vrai que c'est dur de devoir s'éloigner de leurs esclaves philippino et de leurs enfants, on n'a plus tout sous la main !

Écrit par : duda | 14/07/2009

Un brin d'humour.
Ne vous en déplaise, Maurice, mais les gribiches obèses qui squattent nos plages devraient elles aussi porter une burka.

La vue de ces femmes hautement impudiques à comme résultat de briser les verres(minéraux) des porteurs de lunettes.

Écrit par : Hypolithe | 14/07/2009

Hypolithe, une de mes sauces préférée, je ne pourrait plus en manger !
Duda, l'aide du golf pour développement du Maroc, même résultat, madrassas et bordel, comme je le décris dans d'autres postes, içi c'est Petit-Saconnex - les Paquis ! Un des "diplomate" saoudien est impliqué dans des affaires de proxénétismes, mais passeport diplomatique oblige, rien ne sera retenu.
En Arabie Saoudite, si un non musulman sodomise un musulman, peine de mort, dans le cas inverse, pas de problème, donc d'après leur loi, je ne comprend pas pourquoi, il y a autant d'enculés, ils ont un truc !
On parle de certains mieux au Maroc, mon cul pour rester dans le sujet, le mieux, c'est quelques centaines de milliers de prostituées et prostitués, si ce chiffre n'a pas atteint les millions !
Dans un autre poste, je parlais de déchets, et certains bougillions de l'udc, me l'on souligné, mais quand je parle de la sorte, ce n'est pas contre ces victimes, mais bien contre les pourris qui ont laisser dégénérer la situation au point que ces gamins, ont commencé cette vie souvent avec la prostitution infantile et cela depuis leurs petites enfances. Quantités d'européens participent à cet immonde réseau de pédophilie organisé et pas de poursuites en cours que je sache, en Suisse il semble tout à fait légal d'aller faire ses emplettes pédophiles au Maroc.
Il est a signaler que certains jeux sexuels en vogue pratiqués dans le golf, pousse l'acte jusque dans la tombe ! nous sommes en présence de malades qui pour éviter d'éventuels scandales dans leurs pays, préfèrent pratiquer ce type de monstruosités dans des pays ou la corruption est très active. Les pays arabes touchés par ce fléau, je ne vais pas trop les énumérés, il peut y avoir aussi beaucoup de malades parmi nos lecteurs !
Pour ce convaincre, il suffit de se promener dans les Paquis et voir les tronches de ces gamins, si ils n'ont pas tout vécu, ils ont dû faire des chirurgies plastiques.
Enfin, je supplie l'udc de ne pas s'en prendre à ces victimes mais à leurs bourreaux qui viennent se pâmer autant dans la mosquée que dans tous les bordel de notre ville, qu'ils sont en train de pourrirent notre société, qu'ils l'ont déjà fait dans d'autres pays et que derrière leurs soi-disant bonhommie, ce sont de monstrueux malades en puissance, certes il ne faut peut être pas non plus généraliser, mais demander à des policiers ayant déjà eu à faire avec ces réseaux super-organisés, avec qui nous devons nos battre. Si vous y ajouter quelques autres ingrédients mafieux venant de l'ex-urss, nous sommes pris dans les mailles d'un tissu dégénératif n'ayant plus à faire ses preuves en matière de profonde nuisance et de manipulation et de corruption !

Écrit par : Maurice | 14/07/2009

Quelques vieux souvenirs me remontent à la surface. Une prostituée étranglée avec un rideau taffetas brocardé à l'Hôtel International, à coup de millions on a étouffé l'affaire, je crois que ce n'était qu'une pauvre marocaine qui ne valait pas le scandale d'entraîner un prince séoudien dans le pétrin. L'année passée ou il y a deux ans un autre prince qui a harcelé un homme dans un bar au point que celui-ci l'a tapé, semble-t-il, procès en cours. Cessons avec cette hypocrisie écoeurante, moins de religion et plus d'humanité et de décence, svp.

Écrit par : duda | 14/07/2009

Tous ce cache derrière la religion pour faire leurs saloperies, à ce demander si ce n'est pas la première tâche de la religion, les curés s'en prennent aux petits garçons, les islamistes aussi mais avec d'autres déviances à mon avis toutes les deux provenant d'un déséquilibre mental.
Certaines contraintes religieuses amènent à des dérives s'en prenant aux plus "petits" au point que se sont les touts petits qui finissent par trinquer !
Il est clair que les institutions religieuses ne s'en sont jamais prisent aux puissants et aux forts, elles ont tout au long de leur histoires eu pour tâche, de maintenir avant out les populations dans des schémas de croyances menteuses et manipulatrices, comme l'accès au paradis, utilisé tant par Mohamet en personne que par l'église catholique !
Dans ces exploitations amenant vers une profonde corruption de l'âme, les limites n'existent guère, ces égarements mènent indubitablement vers l'enfer, mais surtout l'enfer des nécessitants, ce qui prouve que nous n'avons pas affaire à des cultures mais des dégénérescences mal conçues depuis le berceaux, sans faire de jeu de mots !

Écrit par : Maurice | 14/07/2009

Les rabbins ne sodomisent-ils pas les petits garçons ?

http://www.liberation.fr/monde/0101472086-polemique-autour-d-un-grand-rabbin

http://fr.altermedia.info/societe/torture-dun-etudiant-religieux-chez-le-grand-rabbin-disrael_7177.html

Aucune religion n'est à l'abri des dérives sexuelles qu'elles soient chrétiennes, juives, islamiques et bien entendu bouddhiste.

Toute affirmation contraire n'est que mensonge et manipulation.

Écrit par : Tim | 14/07/2009

Certaines religions ont imposés des règles contre nature en matière de sexualité, ces déviances ont été introduites dans le but de rendre plus manipulables les populations, comme je l'ai déjà dit, il est très compliqué de mettre le grappin sur les masses sans dans un premier stade, les rendre malheureux, s'imposer auprès des foules est impossible si ces composants son épanouis ou heureux.
Allez dire à une personne bien dans sa peau de s'agenouiller et de verser des larmes de sang pour un gus mort depuis des millénaires et de verser à ces représentants de gros magots pour pouvoir le rejoindre après la mort ?
Non, c'est impossible, il faut d'abord le rendre dépressif ou dépendant. Une des méthodes les plus efficace et de semer la zizanie entre eux, notamment entre les sexes et entre tous ce qui pourrait démarquer les malheureux.
Le fait de créer des frustrations sexuelles au travers de tabous et d'interdictions et le moyen le plus au point dans toute les religions.
Certain ont introduit le célibat, les chrétiens et les bouddhistes, pratique cette déviance tout en confiant leurs enfants à ces ambassadeurs aux mains baladeuses. Les musulmans n'ont pas choisis le célibat mais ont clairement délimité les pouvoir entre les hommes et les femmes, de manière que dans leurs éducations les enfants musulmans ont une vision traumatisante de la femme.
Concernant les articles mis en attachement concernant des rabbins, le premier article ne parle d'acte sexuel à proprement dit et le deuxième expose d'un tabassage organiser par une famille et surtout le frère ainé, la victime à quand même pu faire 70 km en stop avant d'aller consulter des médecins dans un hôpital et son état n'était pas du tout alarmant semble t-il !
Dans ces deux cas on ne peut pas reprocher que les victimes ont souffert d'un étouffement médiatique, bien au contraire, leur cas ont été reconnu et poursuivit par la justice israélienne. Donc pas de déni, ce qui est important dans ce type de situation, il faut dire qu'avant d'ouvrir ces liens je m'attendait à des délits bien plus graves, heureusement ce n'était pas le cas.
Des tabassages des grand frères contre les petits copains de la frangine, c'est un fait courant, si chaque fois que dans nos contrées on en faisait un plat, nos journaux serait dans l'embarras.
Tim il faudra repartir à la pêche !
Comme ce témoignage en atteste, l'une des principale injustice dans ce genre d'affaire était le silence et le fait de tourner la victime dans sa propre culpabilité. Divers film en attestent, notamment un sur les institution irlandaise il n'y a pas si longtemps. De vaste entreprise de destruction de la personnalité à grande échelle.
En ce qui concerne notre "civilisation", le nombre d'enfants abusés tout au long des siècles ont engendrés des maux affectant profondément nos schémas mentaux. Je connais 3 contemporains d'origine valaisanne qui ont été abusés dans leurs petite enfance, ils n'en ont parlé qu'il y a cinq ans. Toute leurs vie ils ont vécu avec ce poids, dans le silence de leurs familles et amis.
Tim, je ne crois pas qu'il faille plaisanter avec cette horreur heureusement je l'espère en voie de disparition, du moins dans nos contrée.
Malheureusement, cette miasme s'exporte et envahis les pays du tiers monde.
Une des raisons de la crise des vocations de l'église catholique est liée à ce renversement dans les moeurs, et certains curés blancs, sont beaucoup moins rare en Afrique et dans d'autres continents (amérique latine et asie), qu'ils ne le sont chez nous ou la justice les pourchassent.
Donc, il y a surement des rabbin homos comme il y a des curés hétéros !

Écrit par : Maurice | 15/07/2009

Les commentaires sont fermés.