25/05/2009

A chacun son tsunami - La nature est-elle si cruelle ou sommes-nous si dénaturés ?

 

images.jpg

La première nuit après le tsunami fut très  mouvementée. On s'endort épuisé et moins d'une heure après on a les yeux grands ouverts. Au moment de se coucher ma fille se met à pleurer, elle se souvient avoir laissé sa poupée dans le bungalow. Elle sanglote en se lamentant :" j'ai laissé ma poupée se noyer, je suis une mauvaise maman" et à nous de la convaincre et de lui démontrer qu'on l'avait  seulement oubliée dans la précipitation du départ mais qu'elle sera assurément adoptée par une enfant sri lankaise qui sera très heureuse de s'en occuper de sa poupée "Vanessa"

 

Au milieu de la nuit je réfléchis et m'interroge :  la  nature peut-elle tuer autant de personnes sans prévenir ?  Je passe tout en revue et admets qu'il y avait de forts signes avant-coureurs de tsunami,  mais en ce qui me concerne je n'étais pas apte à mettre un nom sur ce qui se produisait. J'ai identifié les maux sans pouvoir poser de diagnostic, mais n'importe quel scientifique qui aurait repéré les signes de  la veille déjà entre 15h30 et 17h30 aurait pu décrire exactement ce qui se passait et dire quelle était la cause précise des manifestations visibles :  à savoir un tremblement de terre sous-marin.

 

Le 25 décembre entre  15h30 et 17h30 , c'est-à-dire  le jour d'avant, j'était assise sur la plage de Tangalle, entrain de laisser tranquillement le sable glisser entre mes doigts. . Un bruit  étrange sous moi qui m'a étonnée. Mais j'étais à peine sûre de l'avoir senti. Normalement une horde de 4 ou 5 chiens couleur sable se baladaient ensemble, ils se sont enfuis peu de temps après ce boum souterrain, et un seul qui est resté s'est mis à pousser des hurlements pareil à un loup.

Finalement, les filles  jouaient  à plonger dans les vagues en compagnie d'une sage-femme française venue au Sri Lanka en voyage de noces. Pas très finaude à ce jeu de cache-cache avec les vagues en général, lorsque je me baignai je  les surveillai de très près   et étudiai le moment précis de plonger profondément  sous la vague pour repasser de l'autre côté . Mais ce jour-là impossible, elles étaient secouées, brisées, cassées comme de l'eau dans un verre qu'on secouerait fortement. Je suis immédiatement sortie de l'eau, puis  ensuite un homme s'est mis à dériver avec son surf sur lequel il était couché.

 

A partir de ce moment, je suis restée debout à surveiller les baigneuses et très inquiète je leur ai dit de sortir de l'eau, à la sage-femme également.  Vous sortez de l'eau immédiatement ! Elles étaient surprises, mais je leur ai dit " vous ne voyez pas que l'Océan est bizarre aujourd'hui."

 

Certes, la théorie du complot on la connaît tous, mais je puis affirmer qu'avec une bonne communication ad hoc, on aurait épargné des milliers de vie et que les phénomènes nombreux sont apparus bien avant. Ose-t-on le dire ? Si oui, on sera obligé de constater le déficit d'information et l'incapacité à réagir rapidement et qui aurait épargné tant de souffrances .

 

Je confirme persiste et signe que la veille nous avions déjà des signes anticipateurs du désastre.

 

16:39 Publié dans Voyages | Tags : tsunami | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Merci de cette information précieuse

Écrit par : UnPassant | 25/01/2012

en effet mais perdus devant leur ordinateur les humains ont perdu le sens de la réalité,privant les oiseaux d'arbres séculaires leur ayant permi de nicher et avertir justement de ces signes annonciateurs.La corneille a été supprimée jugée par beaucoup comme oiseaux de mauvais augure et pourtant elle savait parler aux humains qui développent des projets pour sauver l'environnement en sacrifiant des oiseaux prouvant par la même occasion qu'ils ne savent plus raisonner logiquement.Même les hirondelles abandonnent peu à peu nos contrées faute de fils électriques et pourtant elles aidaient à prévoir les orages
Alors pourquoi dame nature aiderait-elle des humains sacrifiant ceux-là mêmes qui existaient pour les aider à anticiper sur des évèments qui peuvent être catastrophiques,dame nature a réagit en fonction de ce pourquoi elle a été créée et sans la main de l'homme qui n'a que trop tendance à vouloir imiter dieu

Écrit par : lovsmeralda | 25/01/2012

Les commentaires sont fermés.